Hairtech International abandonne le procès intenté à Paris Hilton0 commentaires

par sandrine
poste le 11 mar 2011 a 11:18

sbs-319001En août 2010, on apprenait que Paris Hilton était attaquée en justice par une marque d’extension capillaire. La société Hairtech International accusait Paris Hilton de ne pas avoir respecté le contrat de promotion qu’elle avait signé avec eux en 2007, lui réclamant 35 millions de dollars de dommages et intérêts. Selon le dossier déposé devant la cour de Los Angeles, la jet setteuse serait apparue à de nombreuses reprises en public, arborant depuis 2007, des extensions capillaires fabriquées par le concurrent d’Hairtech. Paris Hilton devait rendre des comptes sur les clauses du contrat qu’elle n’avait pas respecté. Etant l’égérie d’Hairtech, elle avait empoché à la signature du contrat 3,5 millions de dollars. De plus, lors du lancement de la marque en juin 2007, Paris Hilton faisait faux bond à la soirée d’inauguration, puisqu’elle était en prison. Toutes ces mascarades ont fait perdre beaucoup d’argent à la Société Hairtech International. Aujourd’hui, on apprend que Paris Hilton échappe à la justice. La marque d’extension capillaire retire sa plainte. Chris Volek, le PDG de la marque HairTech International explique ce revirement de situation dans un bref communiqué de presse : « Les informations que j’ai reçues et sur lesquelles j’ai basé le procès n’étaient pas exactes ». En réponse au communiqué, la riche héritière s’est exprimée :  » Il n’est pas inhabituel que des gens expriment leurs désaccords, mais je suis heureuse que Chris ait reconnu le travail acharné et le dévouement que je mets dans la promotion de ses produits ». Tout est bien, qui finit bien !

 

Voir aussi
pub

Leave a Reply

/Tweeter