Les Francofolies déprogramment le rappeur Orelsan0 commentaires

par sandrine
poste le 03 juil 2009 a 2:27

orelsan-perdu-d-avance5b15d Les Francofolies de la Rochelle, qui démarrent le 10 juillet, ont décidé de déprogrammer « sous la pression » le rappeur Orelsan qui a suscité la polémique pour sa chanson « Sale pute », a indiqué jeudi soir la communication du festival.

Cette dernière a confirmé « la décision de la direction du festival », annoncée par le site Le Parisien.fr citant l’entourage du rappeur, qui évoque « la pression d’associations » se disant prêtes à manifester.

« Malheureusement c’est sûr », a-t-elle ajouté, en faisant valoir que « Orelsan, artistiquement, correspondait aux attentes du festival ».

Orelsan, dont le pseudonyme est inspiré du Japon (Orelsan pour « monsieur Orel ») avait déjà fait l’objet fin mars d’une vive polémique liée au clip de « Sale pute », posté il y a deux ans sur l’internet.

Le Festival de Bourges avait alors résisté à la pression – bien que la Région Centre ait retiré sa subvention – et maintenu l’artiste. Mais depuis, plusieurs de ses concerts ont été annulés ou perturbés par des manifestants.

Le Parisien.fr, dont l’information sera reprise vendredi dans l’édition du quotidien, cite la maison de disques du musicien, 3è Bureau, qui explique que « des associations ont aussi demandé l’annulation de son concert et se disaient prêtes à manifester ».

« Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, serait même directement intervenue sur la question », ajoute le site.

Pour sa défense Orelsan avait assuré en mars ne plus interpréter la chanson incriminée sur scène « depuis six mois » et jugé que « la polémique (n’avait) pas lieu d’être ».

« Il est faux de dire que cette chanson est un appel au meurtre des femmes. C’est une fiction, qui avait été mise sur internet avec une vidéo dans laquelle j’ai voulu symboliser le passage de l’amour à la haine ».

 

Voir aussi
pub

Leave a Reply

/Tweeter