Trendy Production attaque en justice Mickaël Vendetta0 commentaires

par sandrine
poste le 30 avr 2010 a 3:02

media-image-315209-article-ajust_650Selon le site jeanmarcmorandini.fr les anciens producteurs de Mickaël Vendetta attaquent leur ex-poulain en justice pour non-respect de contrat. Les producteurs du bogoss « Trendy Production » s’étaient fait virer par le gagnant de la Ferme Célébrité en Afrique, mais le jeune homme n’a pas tenu compte des clauses du contrat qui les liaient. Trendy Production reproche à Vendetta d’avoir rompu sans motif, les contrats qui les liaient. Trendy Production réclame des dommages et intérêts. Le site jeanmarcmorandini dit s’être procuré en exclu des détails, à savoir :
« TRENDY PROD a repéré en septembre 2008 Mickaël ADON dit Mickaël VENDETTA sur l’internet notamment par l’intermédiaire de son site personnel .
Le personnage décalé et provocateur de Monsieur Mickaël VENDETTA a intéressé la société TRENDY PROD qui a décidé de créer un programme audiovisuel autour de ce personnage.
TRENDY PROD a ainsi développé l’image et la notoriété de Monsieur Mickaël VENDETTA en lui permettant de participer à des émissions de télévisions lui consacrant souvent des reportages, de donner des interviews et d’apparaître dans des articles de magazine jusqu’à faire de Monsieur Mickaël VENDETTA une « célébrité » connue d’un public de plus en plus large et dont la notoriété a été fulgurante.
TRENDY PROD est ainsi parvenue à créer un incroyable phénomène médiatique autour du personnage atypique de Mickael VENDETTA et a permis d’augmenter sa notoriété de manière exponentielle. (…)
TRENDY PROD, en tant que producteur exclusif de Monsieur Mickaël VENDETTA, qui a proposé à ENDEMOL de le faire participer à cette émission et que sans l’intervention de TRENDY PROD, Monsieur Mickaël VENDETTA n’aurait jamais été choisi.
Cela est d’ailleurs confirmé par le fait qu’ENDEMOL avait indiqué à TRENDY PROD qu’il ne faisait pas partie des « célébrités » envisagées au départ pour composer ce programme, mais que la candidature de Monsieur Mickael VENDETTA a finalement été envisagée, et ce, uniquement grâce au travail effectué par TRENDY PROD. (…)
Le 20 octobre 2009, Monsieur Mickaël VENDETTA a, sans raison et contre toute attente, annoncé par téléphone à TRENDY PROD qu’il souhaitait mettre un terme au contrat qui les liait, sans évoquer aucun motif ou grief à l’encontre de TRENDY PROD.
Monsieur Mickaël VENDETTA a lui-même reconnu qu’il n’avait aucun grief à l’encontre de TRENDY PROD dans un entretien sur le blog du magazine TELE STAR paru le 15 avril 2010 (…)
TRENDY PROD a tenté à plusieurs reprises de joindre sur ses différents numéros de téléphone Monsieur Mickaël VENDETTA sans succès, ce dernier ayant coupé sa ligne.
Cette rupture unilatérale des relations contractuelles par Monsieur Mickaël VENDETTA est intervenue peu avant la finale de la tournée de campagne publicitaire pour PRINGLES.
Monsieur Mickaël VENDETTA a ignoré les nombreux appels et messages de TRENDY PROD et s’est contenté de réclamer le dernier versement de son contrat PRINGLES au mois de novembre 2009. (…)

En conséquence, Trendy Prod demande au Tribunal de!

CONDAMNER Monsieur Mickaël VENDETTA à verser à la société TRENDY PROD sa part de rémunération contractuelle en vertu du contrat du 24 octobre 2008 ;
CONDAMNER Monsieur Mickaël VENDETTA à verser à la société TRENDY PROD une somme à titre de dommages-intérêts délictueux en raison de la rupture abusive du contrat du 24 octobre 2008 ;
ORDONNER la publication du jugement à intervenir dans trois journaux quotidiens au choix de la demanderesse.

 

Voir aussi
pub

Leave a Reply

/Tweeter